Partagez|

L'histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Manami Ogawa


avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 06/05/2012
Age : 22
Localisation : Pas très loin mais ne soit pas effrayer...

Feuille de personnage
Âge: 17 ans
Activité:: étudiante et directrice sous couverture
Relations::

MessageSujet: L'histoire Sam 12 Mai - 11:00
L'histoire


Chapitre 1



Chers lecteurs, je suis ici en tant que conteur et voudrait selon ce statut pouvoir vous raconter une histoire. Cette dernière débuta durant l'année 2012 et s'écrit encore de nos jours un siècle plus tard.
Sachez que j'ai pu au cours de ma longue existence observer l'Homme, quel qu'il soit et j'ai pu constater une chose, l'inconnu l'effraie, et l’irrationnel, les légendes ont ce double effet de provoquer peur et attrait. Mais quand la légende devient réalité et qu'il ne peut l'exprimer, il laisse entièrement place à ce sentiment d’effroi.
Nous sommes au XXII ° siècle et la race humaine a peur, non pas que le monde ait irrémédiablement changé, ni voiture volante, ni amis martiens à l'appel mais plutôt une société guidée par la violence, l’instinct de survie et l'angoisse. A y réfléchir il y a eut un certain changement depuis cette année là, que l'ont peut bien résumer par ce discours :
« La fable à laquelle les Hommes ont toujours trouvé des explications scientifiques n'en est pas une... Certains hommes et femmes captivés par le mythe ont voulu le reproduire ce qui vous a permis d'inventer une nouvelle pathologie psychologique, qui associée à La Porphyrie( entité qui empêche l'individu de s'exposer au soleil et lui provoque une dégénérescences des canines dans un premier temps) vous permettez de compléter notre description et ainsi vous retrancher dans votre univers absolument rationnel et sans une once de fantaisie . Mais Messieurs les scientifiques , nous n'avons pas cette maladie, qui causerait notre mort en d'autres cas et bien que certains d'entre nous soient légèrement irritables, nous sommes tout de même censés, je vous conseillerez donc d'arrêter toutes recherches futiles incessamment sous peu. Si cela peut vous rassurer mon conseil ne dévoile pas une menace,il montre seulement que même nous ne savons d'où nous venons. En effet certains disent que nous avons tous étaient engendrés par Caïen qui après avoir tué son frère Abel reçu cette punition, il est aussi dit que nous sommes tous sous la protection de lilith déesse de la luxure, de la jalousie et d'un grand nombre de maux, mais contrairement au mythe on ne se cache pas dans les latine , de même les pratique des Huns et autres tributs guerrières buvant le sang de leur ennemi afin d'en retirer leur force renforça le mythe, mais rien n'ai bien sûr. Alors qui sommes nous d'après vous, faites appel à vos connaissance mystique et laissez tomber les sciences ou vos films niais où nous sommes censés être fidèlement représentés, car nous sommes des vampires ».Cette année ne fut pas comme on l'avait prédit la fin du monde ; mais plutôt l’enclenchement d'une véritable bombe qui fini par mettre à feu et à sang une partie du globe.

Chapitre 2



Cette déclaration fut faite par de jeunes vampires, qui pensait n'avoir rien à perdre la fin de leur univers à arrivant sans tarder, ainsi des milliers de spectateurs passèrent de la surprise à la peur puis au rire devant leurs écrans, croyant avoir affaire à une de ses émissions à l'approche des fêtes. Leur apparition fut motivée par le calendrier Maya auquel ils croyaient comme de nombreux individus, humains et vampires confondus, qui à l'époque avaient rejoins toutes sortes de groupes se préparant ou voulant lutter contre une fin inévitable, certains sympathisants avec le vaudou, la magie noire ou blanche ou encore pour les plus matérialistes construisant des bunkers. Les vampires touchés par cette euphorie ne firent qu'étayer les propos des jeunes gens à l'écran, en effet ceux-ci s'adonnait à de véritables massacres et bien pire que tout ne se donnaient pas la peine de nettoyer derrière leur passage. Vous pouvez facilement imaginer que la situation dégénéra bien vite, premièrement la police se pencha sur les faits et fini par voir un vampire, le sang au babine les lèvres retroussés, il n'en fallu pas moins pour que toutes les chaînes télé diffuse l'information et que ces jeunes vampires interviennent à l'écran. La panique fut alors totale, les anciens saisirent l’affaire mais bien trop tard ils purent seulement donner la mort véritable aux transgresseurs et pensaient que cette enquête comme de nombreuses amèneraient seulement à la conclusion qu'un humains soufrant du syndrome de « vampirisme » avait sévi.
Cependant tout ne se passa pas comme ils l'avaient prévu, oh non, pas du tout même, Ces jeunes vampires ne cessèrent de faire des apparitions télévisées . Ils avaient réussi à échapper à la vigilance du conseil vampire, voulant comme ils l'avaient expliqué être l'égal des humains, pouvant certes vivre parmi eux, mais sans jamais être vraiment reconnu , ni les côtoyer ou encore ne pas mentir. Enfin c'était ce qu'ils servaient au média , nous autres savions très bien que ces perturbateurs en avaient seulement après la gloire, se trouvant sans cesse dans toutes les soirées privées organisaient par les vampires où ils pouvaient clairement exhiber leur physique ou encore leur pouvoir. Ils s’empressèrent d'ailleurs de faire la même chose à l'écran, une grande partie de l’Audimat croyant à un canular où à un effet de pub pour une de ces nouvelles séries relatant l'histoire de mignons vampires, ce filon n'était apparemment pas encore épuisé. Ces démonstrations eurent raison des plus réticents, ce qui amena même les autorités à faire appel à notre conseil.

Chapitre 3



La société du bien vite s'adapter à cette apparition, les scientifiques premièrement sautèrent sur leurs seringues recherchant le secret de l'immortalité, qu'ils ne trouvèrent bien sûre pas , puis se fut les hommes politiques qui durent se lancer dans la dure tâche d'établir une nouvelle constitution. Par exemple, celle-ci remettait en vigueur la peine de mort pour un vampire tuant un humain, et obligeait chaque humains majeurs à donner son sang une fois par semaine, le mariage inter-race lui ne fut accepté que depuis quelques années .
Cette paix ne dura que peu de temps bien vite la peur envahie les rues, les humains ne savaient comment faire confiance et à qui, d'autres par contre tombèrent dans un fanatisme totale, ils y avaient également des indifférents qui ne se souciaient guère de cette affaire, puis ils y avaient les extrémistes. Les vampires étaient dorénavant chassés, bon d'accord cette chasse existait déjà avec les chasseurs, mais ceux-ci semblaient maintenant choisir leur cible, alors que ces personnes ciblaient le premier venu et parfois tuaient un humain ne pouvant différencier les deux races au premier abord. De même les scientifiques fous partirent en chasse séquestrant les vampires les plus jeunes et faibles pour les étudier tels des animaux de laboratoire. Vous l'aurez compris je pense, c'était une véritable hécatombe, un carnage se faisait dans chaque coin de la ville, les bas quartiers devenaient de plus en plus peuplés d'hommes et trafics en tout genre. Dans ce contexte naquit le le pensionnat Yûgure no kaigi.

Chapitre 4


Ce pensionnat a été créé sous l'initiative d'une vampire de sang pure, il y a quelques années, cette académie avait et a pour but de créer un espace de cohabitation entre les deux races et donc montrer que celle-ci est possible. C'est en quelque sorte un exemple qui devrait s'appliquer à la généralité. Votre directrice n'est bien sûr pas une pacifiste en herbe, mais il était logique de penser aux événements futurs, pensez au fait que les humains ne donneraient plus leur sang, qu'en conséquence les vampires iraient se nourrir à la source rempli de haine, même le conseil des anciens ne pourraient rien faire pour empêcher l'instinction des deux races. Enfin, le lancement de ce projet fut problématique, le conseil refusait cette idée ne pouvant croire à la possibilité que des vampires et humains puissent vivre si proches ou même sympathiser sans qu'il y ait de graves conséquences , cette idée était même pour sa créatrice assez invraisemblable. Mais l'atout de la jeune vampire dans ce cas là était qu'elle était têtue, malheureusement pour les vieux vampires qui ne refusèrent plus bien longtemps ,mais lui imposèrent tout de même des règles strictes. Ainsi, elle trouva comme co-directeur, un humain, qu'elle avait en fait déniché par hasard, ayant à la fois des diplômes assez importants pour s'occuper de l'administration mais ayant également une fille transformée en vampire, ce qui le rendrait plus indulgent envers eux. Celui-ci montra tout d'abord une attitude indifférente, mais fut bien vite submergé par sa curiosité. Les deux individus recherchant donc tous les moyens magiques et scientifiques pour confectionner un collier stoppant l'hypnotisme d'un vampire, de plus les surveillants, chef de dortoirs furent tous choisi avec minutie de sorte qu'ils aient les capacité pour intervenir en cas de « désagréments ». Au vue de cette avancée et du fait que la directrice elle-même se ferait passer pour une élève, le conseil accepta et participa même financièrement.


Chapitre 5



La pensionnat fut construit en un peu plus de deux ans dans une ville faisant partie des plus calmes, bien que celle-ci ne soit par épargnée par la criminalité qui tout de même arrivait à être contenue dans les bas fonds de la ville, elle se situait dans une cuve ce qui permit à l'établissement de s'installer sur les hauteurs de celle-ci. L'endroit était vaste, par conséquent le pensionnat s'équipa de manière à former une mini-ville de renommée. En effet mal grès des débuts difficiles, les habitants voyant d'un mauvais œil la construction d'une telle école amenant un grand migratoire vampirique , ils entendirent bientôt le prestige des professeurs y enseignant et rassurés par la protection qu'il offrait par rapport aux autres académie ils amenèrent leurs enfants. La ville voyant également sous un nouveau jour cette école entra en partenariat avec la direction afin de développer une politique similaire dans la ville, ainsi la cohabitation serait poursuivi chez les adultes et non-résidents. Par exemple, tous les cafés et restaurants de la ville devaient fournir un couvert aux vampires souhaitant s'attabler, le maire chercha aussi à promouvoir des «  couples » vampires-humains qui avaient amené des progrès en médecine, mettant en avant leur association bénéfique pour tous. Par la suites les autres établissement en difficulté essayèrent également de trouver quelques système de sécurité, mais ne pouvaient proposer les même sanctions que ce pensionnat, n'ayant ni la connaissance ni les moyens financiers nécessaires. Par exemple, les élèves se nourrissant sur leur camarade ou autre humain était enfermé dans une pièce aux UV extrêmement puissants et y été enfermé pour un certains temps sans sang. Vous l'aurez compris cette ville et cet établissement scolaire sont les précurseurs du genre, et vous faites maintenant partie de ce grand projet :

« Bienvenue à Yûgure No Kaigi et Kuroi city, nous vous souhaitons de passer un agréable moment dans votre nouveau lieu de vie et esperons que vous saurez promouvoir notre objectif ou faire la renommé de notre établissement scolaire »..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yuugure-no-kaigi.forums-gratuits.fr

L'histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yûgure no kaigi :: Pour débuter :: Contexte :: L'histoire-
Theme by Manami - Do not rip - All rights reserved - ©2012 Yûgure No Kaigi